dimanche 15 novembre 2020

Comment est née l'idée de créer X-Soft-Skills ?

En décembre dernier, les élèves ingénieurs organisateurs du cinquième forum X-Afrique 2020 [1]  recherchent des alumni pour intervenir à la table ronde "Numérique et Innovation en Afrique : opportunités pour les futurs entrepreneurs".

Ils prennent langue avec le collectif X-Diversité : le Forum X-Afrique souhaite convier Ted Boulou (07), un alumni entrepreneur au Sénégal ; deux années auparavant, Ted était intervenu à Les Entretiens de l'Excellence sur le campus de l’École Polytechnique [2], un événement au profit de la diversité et l'égalité des chances dans les études supérieures créé en 2016 par l'association Les Entretiens de l'Excellence en partenariat avec l'X et le soutien de X-Diversité.

Lors des échanges, on en vient naturellement aux compétences humaines en contexte professionnel qui sont nécessaires pour entreprendre en Afrique.

Fin février, une semaine avant le forum, l'atelier "Création Start up / coaching d'entrepreneur" est confirmé au programme.

Cet atelier vise à  "aider (...) les jeunes porteurs d'idées à prendre conscience des soft skills nécessaires pour tout entrepreneur [souhaitant explorer les ] opportunités associées au continent [africain]."

A cause de la covid, le forum X-Afrique 2020 n'aura pas lieu.

Néanmoins,  le forum X-Afrique révèle le besoin de doter les élèves-ingénieurs en soft skills pour un objectif très particulier : la création d'entreprise / l'entrepreneuriat mais sur le continent africain

Pour assurer la meilleure réponse aux attentes des participants mais, également, pour être à la hauteur de la marque Forum X-Afrique, des travaux préparatoires spécifiques avaient été lancés. 

Malgré la grande déception de l'annulation du forum, l'élan est néanmoins conservé et des réflexions s'installent sur l'opportunité d'un environnement pérenne en vue d'accélérer le développement des soft skills des élèves-ingénieurs polytechniciens.

Il apparaît alors que cet environnement doit dépasser le cadre d'une formation top-down, sachant / apprenant, générique, pour aller vers le co-développement, peer-to-peer, opérationnel : en effet pour créer une entreprise en Afrique, un alumni de l'X doit-il mobiliser les mêmes soft skills que ceux pour créer une entreprise en France ?

Et si l'on reste en France et que l'on s'intéresse à une catégorie très particulière de professionnels que sont les alumni créateurs de groupes X,  on pourra relever trois chemins pour la création de groupe X [3] et s'intéresser à la genèse des groupes X-Magnan Décennal, X-Monument, Amus'X, X-Arago, qui ont en commun d'avoir été tous créés par le camarade Hubert Levy-Lambert (X53) [4].

Pour chacun de ces parcours, on pourra chercher à déterminer s'il y a un soft skills set particulier qui a été mobilisé par ces alumni à chaque création.


[1] Forum X-Afrique : des jeunes fournisseurs de solutions écologiques attendus le 7 mars, Jean Marie Takouleu, 25 février 2020

[2] Un X entrepreneur à Dakar intervenant aux Entretiens de l'Excellence Polytechnique Paris-Saclay, X-Diversité, 21 mai 2017

[3]  Soft skills : après les Binets, les Groupes X, Tru Do-Khac, X-Diversité sur le site de l'AX, 10/03/2020

[4] Hubert Levy Lambert (53)

Les billets les plus consultés