mardi 21 avril 2020

Modèle opérationnel d'une session X-Soft-Skills

Une session X-Soft-Skills repose sur deux éléments clefs
  1. un terrain d'exercice de soft skills,
  2. un groupe de camarades souhaitant exercer ensemble leurs soft skills sur ce terrain.
Le terrain d'exercice un environnement de simulation de projet d'entreprise ou une étude de cas [1].

Par exemple, une étude de cas est  "An MVP to edit and power online courses" [2], écrit par Tru Do-Khac (X79) et qui s'inspire d'un projet réel
  • aux enjeux à la fois business et sociétaux
  • réalisé de concert entre une TPE et une association au profit de l'égalité des chances dans les études supérieures
  • développé en 5 semaines 
  • avec des ressources limitées
  • sous une politique d'open innovation 
  • élu en janvier 2015 trophée innovation numérique par les membres d'une association de responsable informatique. [3]
 L'environnement utilise de moyens conceptuels, numériques et physiques [4].

Dans un groupe de camarades partageant une même session X-Soft-Skills, chaque camarade développe ses propres soft skills, mais dans des postures particulières [5] :
  • auteur / pédagogue, qui écrit des simulations de projets d'entreprise
  • producteur de supports pédagogiques,
  • fournisseur de l'infrastructure pédagogique, numérique (digital workplace, plateforme de module de formation en ligne,...) et physique (tableau, salle, outils,...)
  • formateur, animateur, coach, professeur, professionnel qualifié, 
  • simple participant.


[1] Entrainement aux soft skills avec des Enterprise Adventure Games, X-Soft-Skills, 18 avril 2020
[2] Pivot Supply method : study case N°1, L'entreprise numérique créative
[3] 5ème IT innovation Forum : le digital à l’honneur, IT, Tristan Karache, 30 janvier 2015, iTPro.fr
[4] A three layers digital and physical workplace model, L'entreprise numérique créative, March 31, 2019
[5] Enterprise Adventure Game: the 9 team players,  L'entreprise numérique créative, 11 février 2020

Les billets les plus consultés